Et si on tentait une salle de bain « Zéro Déchet » ?

Pour une salle de bain « Zéro Déchet », prêts ? Partez !

Comme pour la cuisine (et pour toutes les autres pièces de votre maison d’ailleurs), la première étape de la Salle de bain « Zéro Déchet » va consister à faire le tri. On se sépare des produits de beauté dont on ne se sert pas (et dont on ne se servira jamais !), on donne les échantillons accumulés ici et là et on ramène les médicaments inutilisés ou périmés à la pharmacie.

Voilà déjà une bonne chose de faite n’est-ce pas ?

Ensuite, toujours comme pour la cuisine, le défi consiste à limiter sa consommation de produits à usage unique, hormis le papier toilette, il ne faut pas pousser quand même 😉

Les essentiels de la salle de bain

Lorsque j’ai cherché à identifier les indispensables de ma salle de bain, j’ai été surprise par la quantité de produits superflus que j’entassais depuis tout ce temps au cas où…

Voici donc la liste de mes essentiels de la salle de bain (à adapter selon vos usages bien sûr):

  • brosse à dent et dentifrice
  • savon main/corps et shampoing cheveux
  • crème visage et lait hydratant corps
  • coton
  • coton-tige
  • déodorant
  • démaquillant
  • protection solaire
  • épilateur électrique et pince à épiler, (pour les zones spécifiques je vais chez l’esthéticienne)
  • brosse à cheveux
  • gommage corps et visage
  • coupe ongle – lime à ongle
  • maquillage et vernis à ongle
  • pharmacie (HE, homéo principalement)

Si on s’en tient à cela, finalement, ce n’est pas énorme vous en conviendrez.

L’idéal serait bien sûr de pouvoir acheter tous ces produits cosmétiques en vrac, mais l’offre dans ce domaine n’est pas encore très répandu en France malheureusement.

La version Zéro déchet

Pour tendre vers une salle de bain Zéro Déchet, il y a deux options :

  • choisir les alternatives les moins productrices de déchet pour chaque élément de la liste ci-dessus
  • passer à la fabrication maison de ce dont on a besoin !

Perso j’ai changé la plupart de mes habitudes et j’ai choisi de faire un mix des deux.

J’ai alors remplacé :

  • le gel douche par un savon solide : de composition moins toxique, c’est en plus moins générateur de déchets plastique
  • le déodorant par une pierre d’alun puis non satisfaite par l’effet j’ai suivi le conseil de La Famille Zéro Déchet et j’ai adopté l’huile essentielle de palmarosa que je mélange avec de l’huile végétale de jojoba pour que l’odeur ne soit pas trop forte.
  • la brosse à dent classique par une brosse à dent à tête interchangeable. Facile à trouver en magasin bio.
  • les cotons-tiges par… alors là les puristes utiliseront l’oriculi, un nettoyeur d’oreille écologique en bambou mais perso je n’y parviens pas encore et je privilégie donc plutôt les cotons-tiges en coton bio avec une tige en carton, 100% compostables.
  • les limes à ongles jetables par une lime à ongle en verre, au début c’est étrange mais ensuite on s’habitue 🙂
  • le coton par des cotons lavables et lingettes réutilisables.

Pour ce qui reste, c’est à dire : le shampoing, le lait hydratant, la crème visage, le gommage, la protection solaire et le dentifrice, je les fais moi-même !

Ce n’est vraiment pas compliqué et une fois de plus c’est une nouvelle habitude à prendre ; le temps gagné à moins faire les courses vous pouvez le passer à jouer les apprenties chimistes/sorcières (c’est hyper sympa en plus je trouve) !

Par Julie

Retrouvez Julie, communicante engagée, écolo girl optimiste et naturopathe sur son blog.