Le plumier de tri Montessori

Comme le souligne le Programme pour l’école maternelle, « Le développement de la pensée logique et du raisonnement est une composante essentielle dans la construction des savoirs … L’approche des formes, des objets de l’espace, des grandeurs se fait par la manipulation et la coordination d’actions sur les objets. Cette approche est soutenue par le langage… »

Les travaux de J. Piaget et H. Wallon notamment ont largement détaillé les stades de développement de l’enfant, la construction de la pensée, et la relation du langage avec celle-ci.
Ordonner, classer, grouper, discriminer, sont des notions que l’enfant va ainsi devoir expérimenter afin de contribuer à la construction de sa pensée. Ces compétences « sont des outils permettant l’accès à de nouveaux savoirs, elles sont aussi un moyen de développer les capacités d’abstraction qui seront nécessaires pour résoudre des problèmes mathématiques » (A. Jacquard)

Proposer aux petits des activités de classement ou de tri permet non seulement de développer ces leurs compétences, mais aussi de répondre au besoin d’ordre, prégnant dans la petite enfance.
Maria Montessori a d’ailleurs caractérisé ce besoin comme correspondant à une des périodes sensibles, socles de sa pédagogie.

 

La période sensible de l’ordre dans la pédagogie Montessori

Maria Montessori a donc déterminé chez l’enfant de 0 à 6 ans, 6 périodes, représentant chacune une clé pour l’acquisition de compétences particulières qui lui sont liées. Si l’on répond à leurs besoins spécifiques durant ces phases, les enfants n’auront qu’à absorber les compétences qui en découlent et cela ne leur demandera que peu d’efforts.
Concernant la période de « l’ordre », il s’agit surtout d’un besoin de repères, de cadres et de limites pour l’enfant, qui se traduit par un besoin plus concret d’ordre, de rangement, de tri et de régularité. Cela va définir une sécurité chez l’enfant. L’ordre extérieur est un miroir de la construction de l’ordre intérieur chez l’enfant.
Les activités proposées dans la pédagogie Montessori répondent traditionnellement à des objectifs directs tout d’abord, puis à des objectifs indirects.
En première intention, l’activité de tri représente donc une excellente activité pour encourager l’enfant à se concentrer et à faire des choix logiques. Mais cela va bien au-delà, car elle permet aussi d’apprendre à raisonner, développer la pensée logique et mathématique, pour cheminer vers l’abstraction. En ordonnant les images de ce qui existe en catégories, l’enfant organise sa vision du monde.
Avec du matériel adapté, on stimulera le développement de la motricité fine, tout en préparant au sens de l’écriture et de la lecture. Ce type de jeu vient en outre nourrir le langage et le vocabulaire.
Ces exercices logiques apprennent aux enfants la patience, le sens de l’observation et la réflexion. Cela va aussi favoriser son attention et sa concentration. Car il est important d’aller jusqu’au bout de la tâche.

 

Plumier de tri Montessori Nature & Découvertes

J’ai récemment pu présenter le nouveau plumier de tri Montessori Nature & Découvertes à mon enfant âgé de 25 mois (en pleine période sensible de l’ordre !). Le matériel est indiqué à partir de 3 ans, mais vous allez voir que le plus important est surtout qu’il réponde à un besoin de votre enfant à un moment précis de son apprentissage.

Fidèle à la pensée de Maria Montessori, il s’agit d’un bel objet en matière noble (le bois), agréable à manipuler. Si vous souhaitez le proposer à votre enfant, je vous conseille une installation au calme, dans un environnement agréable. Vous pouvez dérouler un tapis pour y déposer le matériel. A ce moment-là, il est important de nommer le matériel : « Nous allons découvrir le plumier de tri ».

Pour une utilisation optimale, vous pouvez avoir préparé au préalable les réglettes et les cartes qui se rangent dans le plumier. Il s’agit de trier les petites cartes par couleur, et de sélectionner celles correspondant à la réglette que vous allez utiliser. Vous pouvez laisser de côté les autres réglettes et cartes que vous n’utiliserez pas (pour ne pas distraire votre enfant).

Placez la réglette sur le plumier. Prenez une carte, puis nommez-la avant de l’insérer dans la fente associée (en la nommant encore). Réitérez avec une deuxième carte, puis invitez votre enfant à continuer, en choisissant une carte à son tour. Lorsque l’enfant a mis toutes les cartes dans les fentes vous pouvez conclure par : « toutes les cartes sont dans le plumier ».

Il est important de clôturer l’activité par une vérification, que l’enfant pourra ensuite réaliser en autonomie : enlevez la réglette et placez-la devant le plumier, ouvrez la trappe afin de sortir une par une les cartes et les placer sous la réglette. Il est intéressant de nommer la catégorie : « aujourd’hui tu as trié les fleurs », puis de renommer les cartes au moment de la mise en paire qui permettra un contrôle de l’erreur.

Lorsque l’activité est terminée, vous pouvez demander à l’enfant de nommer les éléments qu’il connaît et lui donner ceux qu’il ne connaît pas (vous pouvez lui en fournir 3, en prenant le temps de détailler des caractéristiques de la fleur ou de l’animal, pour l’aider à se rappeler de son nom, et la fois suivante vous lui en fournirez 3 nouveaux).

Rangez ensemble les cartes et les réglettes dans le plumier, et placez celui-ci dans un endroit accessible afin que votre enfant puisse aller le chercher seul et réitérer ses activités de tri au moment où il en ressent le besoin.

Il sera certainement nécessaire de lui présenter au moins une fois chaque réglette, et de lui fournir le vocabulaire correspondant à chaque carte, au fur et à mesure, et selon son âge et son niveau de langage. Cependant, une fois le matériel investi par votre enfant, vous allez être surpris par son appétence à le réutiliser inlassablement. Vous pouvez lui expliquer qu’il peut retourner le chercher quand bon lui semble, et veillez à lui ménager des moments propices à l’exploration, dans le calme.

Le principe des activités Montessori est de permettre un contrôle de l’erreur autonome et une auto-correction qui permet de à l’enfant de progresser à son rythme en toute autonomie. Selon l’âge de votre enfant, il pourra aussi prendre juste plaisir à insérer les cartes dans le plumier (dans une démarche plus motrice que de tri dans ce cas). Pour ma part, nous avons commencé avec le tri des couleurs, qui préoccupe mon petit garçon depuis quelques mois. Nous avons des jetons colorés à la maison et j’envisage de lui proposer de les insérer dans les fentes la prochaine fois.

Vous pouvez aussi vous servir des jetons pour utiliser la réglette des nombres.
Et personnellement j’imagine déjà de nouvelles réglettes à fabriquer au gré des centres d’intérêt de l’enfant, (que les enfants plus grands peuvent aussi imaginer ou dessiner eux-mêmes) et ainsi optimiser encore un peu plus l’utilisation de ce beau plumier évolutif.

 

Par Marjorie
Marjorie, maman, passionnée par la pédagogie Montessori, auteure du blog Milk and Fabric.