Connaissez-vous la lacto-fermentation ?

La lacto-fermentation – ou fermentation lactique – permet de conserver les aliments longtemps tout en procurant des bienfaits reconnus pour l’organisme. Jennifer, naturopathe et auteure de livres de cuisine, vous partage ici sa recette de kimchi.

Le kimchi est un plat traditionnel qui nous vient de Corée. Il se compose de chou et de radis fermentés. Sa saveur légèrement épicée et agréable en fait un excellent complément au riz, aux nouilles, au potage et à de nombreux autres plats. Riche en pré et probiotiques, le kimchi nourri la flore intestinale. Pour les intestins fragiles, vous pouvez enlever le piment coréen et faire ce qu’on appelle un kimchi blanc plus doux, proche du goût la choucroute et plus adapté aux enfants.

J’aime agrémenter le kimchi de peaux d’agrumes bio ou de kumquats afin de booster la présence de vitamine C car la lacto-fermentation est le seul mode de conservation qui augmente cette vitamine, essentielle pour booster notre système immunitaire.

Les ingrédients pour un bocal de 2L (bocal type le Parfait) :
1 chou chinois
95 g de sel de mer
300 g de radis noir
2 branches de céleri
5 à 6 gousses d’ail
20 g de gingembre
1 carré de sucre
20 g de piment coréen doux (optionnel)
150 g de kumquats

La recette :

Ne pas laver le chou, le couper en quartiers. Pour ce faire, servez-vous d’un couteau tranchant. Commencez par diviser votre chou chinois en deux. Ensuite, coupez chaque morceau en deux et retirez le cœur de chaque quartier.

Dissoudre le sel de mer dans 1L d’eau non chlorée (faire bouillir de l’eau la veille ou min 2h avant). Plonger le chou dedans et mettre un poids afin qu’il soit totalement immergé. Laissez-le dans la saumure pendant 2h.

Égouttez le chou dans une passoire et collectez la saumure. Rincez le chou à l’eau froide en deux trois fois.

Émincer les autres légumes, le gingembre, l’ail, les kumquats et mélanger tous ces ingrédients avec le sucre et le piment doux.

Remplir un grand bocal en verre stérilisé au préalable (type Le parfait avec caoutchouc).
Utiliser la paume de votre main pour tasser afin d’éliminer les bulles d’air. Fermez le bocal et laissez fermenter une semaine à température ambiante.

Mettre au frigo et consommer le kimchi après deux semaines de fermentation. Vous pouvez le garder plus d’un an au frais.

Jennifer est naturopathe et auteure de livres de cuisine. Retrouvez-la sur son site Tookies