Par quoi commencer pour adopter un mode de vie à impact positif pour la planète ?

Chaque petit geste compte pour la planète. De notre côté, l’élément déclencheur a été de commencer à végétaliser nos assiettes et limiter la viande pour alléger notre bilan carbone. Puis, de fil en aiguille, nous avons eu de nombreuses lectures sur ces sujets et nous avons essayé de limiter nos déchets, de faire notre lessive maison, de se déplacer à vélo, etc. Notre chance, c’est d’être en phase dans nos choix et dans notre couple sur ce sujet-là car c’est beaucoup plus facile d’amorcer une transition écologique en famille lorsque l’on est d’accord et que l’on peut s’en parler, se motiver, se challenger ! Car oui, il y a des hauts et des bas, des actions que l’on met en place et qui prennent et d’autres que l’on n’arrive pas à pérenniser et c’est complètement normal, le tout c’est d’avancer pas à pas dans la bonne direction.

Voici quelques idées facilement adoptables en famille !

Salle de bain
Afin d’essayer de limiter nos déchets et d’éviter au maximum le plastique dans notre salle de bain, nous avons opté pour des savons et des shampooings solides. Au début cela fait un peu bizarre mais nous les avons adoptés et nous ne reviendrons pas en arrière : non seulement cela permet d’éviter des contenants en plastique mais ça mousse, ça sent bon et ça lave très bien ! Et il faut savoir qu’un savon solide est l’équivalent de trois savons liquides, il y a donc une dimension économique non négligeable.

Cuisine
C’est la même chose côté cuisine, où nous avons fait le choix de passer aux essuies tout lavables, de faire la vaisselle avec du solide vaisselle ou encore de ré-adopter nos serviettes en tissu pour éviter le jetable. Non seulement c’est plus joli mais ces petits gestes mis bout à bout font la différence ! Le plus dur, comme pour tout changement, c’est de commencer…
Nous avons commencé à composter nos déchets il y a quelques années et cela permet de façon simple d’impliquer les enfants, de se poser des questions sur ce que l’on mange et sur le cycle de transformation des déchets. C’est vraiment un petit geste simple du quotidien qui peut être facile à mettre en place et qui ne nécessite pas une implication folle !
Une petite action très simple à mettre en place également, c’est de boire l’eau du robinet tout simplement ! Arrêter de boire de l’eau en bouteilles, c’est éviter de contribuer aux 12 millions de déchets plastiques qui terminent leur course dans l’océan chaque année. De plus, aujourd’hui il existe de nombreuses solutions pour filtrer l’eau, lui donner meilleur goût et l’eau du robinet est très sûre en France.
Côté alimentation, nous essayons au maximum de privilégier les fruits et légumes bio et de saison, ainsi que les circuits courts. Depuis quelques années, on fait beaucoup plus attention à ce que l’on mange et je cuisine beaucoup plus au quotidien. Attention, ce n’est pas forcément de la grande cuisine ! Ce sont des plats simples mais faits maison (et avec amour !). J’essaye également de faire le plus possible des gâteaux pour le goûter et des yaourts maison mais je n’y arrive pas toujours par manque de temps.
Et je rêve de faire mon pain au quotidien mais je n’y arrive pas encore, un jour peut être quand notre petite dernière aura un peu grandi ? Car il est vrai que ça peut vite prendre du temps.
Sinon, réduire sa consommation de viande et végétaliser son assiette le plus possible est une bonne façon aussi d’alléger son bilan carbone. Nous sommes devenus végétariens il y a deux ans pour toutes ces raisons mais le but n’est pas de culpabiliser nos proches ni personne d’ailleurs ! Rien que de réduire sa consommation de viande c’est déjà énorme et cela a un véritable impact sur la planète car malheureusement l’élevage reste encore la plus grosse source de pollution carbone aujourd’hui. Cela ne se fait pas toujours sans heurt côté famille ou amis et nous avons évidemment eu le droit à un certain nombre de réflexions ou de blagues sur le sujet. Parfois nos proches sont contents de tester de nouvelles choses ou recettes avec nous et ça finit souvent en : “Ah, mais c’est super bon en fait! ”
Et puis enfin pour finir sur le sujet alimentation, une action très simple à mettre en place c’est de faire ses courses ou son marché avec des sacs en tissu et des pochons en tissu pour éviter de prendre des sacs plastiques !

Voyage
Côté voyage, nous essayons de voyager de façon plus réfléchie qu’auparavant (même si évidemment en ce moment au vu de la situation sanitaire on voyage beaucoup moins). J’ai toujours adoré voyager et il y a des endroits sur terre que j’aimerais faire découvrir à mes enfants. Nous avons donc décidé de privilégier des voyages plus proches que l’on peut faire en famille dans notre van pour aller explorer une région de France ou un pays d’Europe par exemple. Mais c’est tout un apprentissage car même si l’on adore voyager de cette façon il faut changer un peu sa vision du monde…

DIY
La réduction des déchets est source de nombreux do-it-yourself à faire en famille. En fait c’est assez addictif car on se rend vite compte que pour faire ses produits d’entretien soi-même il y a besoin de peu d’ingrédients et que c’est souvent la même base (avec du vinaigre blanc, du savon de Marseille et du bicarbonate de soude en base on peut faire beaucoup de choses). On fait notre lessive maison (ce qui permet d’éviter des contenants en plastique et des ingrédients souvent pas très cleans) et de nombreux produits d’entretiens et en fait c’est hyper rapide !
Un autre petit atelier chouette à faire en famille c’est de fabriquer ses propres bee’s wrap afin de recouvrir ses aliments ou ses restes et ainsi éviter les films plastiques. C’est hyper simple : il vous faut du tissu (pensez à récupérer des chutes, torchons ou tissu que vous n’utilisez pas) découpez-les aux formats souhaités, hop ! on dispose de façon uniforme des pépites de cire d’abeille sur le tissu à plat que l’on passe au four à 80 degrés, dès que c’est fondu on le sort du four et on attend que cela sèche, notre bee’s wrap est prêt, adieu films plastiques ! 😉

Vêtements
Côté vêtements, on évite d’acheter parmi les grands groupes de fast fashion et on essaye de privilégier le made in France ou le made in Europe même si évidemment ça n’est pas toujours possible côté porte-monnaie. Il existe de nombreux sites de revente de seconde main et c’est vraiment une bonne option à privilégier même si on a encore du mal à le faire de façon systématique de notre côté. En effet, cela peut prendre un certain temps à chercher les bonnes pièces pour 5 personnes !

Enfin côté vie du quotidien, nous avons décidé de nous rapprocher de la nature et de partir vivre plus près de l’océan. Nous aurons un petit jardin et cela nous donnera enfin l’occasion d’avoir un vrai potager ! Nous avons également fait le choix de privilégier une rénovation plutôt qu’une construction car c’est moins polluant et nous avons choisi l’endroit où “tout” est accessible à pieds ou à vélo au quotidien ! Nous avons hâte de vivre de façon plus simple et de transmettre cette proximité avec la nature à nos enfants !
Adopter un mode de vie plus green, à impact positif pour la planète, ne veut donc pas dire tout faire parfaitement tout d’un coup mais plutôt s’y mettre petit à petit. A mon sens, il ne faut surtout pas se décourager ou se culpabiliser et commencer par une action ou des actions qui semblent réalisables et qui sont propres à chacun.

Enfin j’aime aussi particulièrement cette citation de Anne-Marie Bonneau, auteure du blog et livre Zero Waste Chef : “Nous n’avons pas besoin d’une poignée d’individus parfaitement zéro déchet. Nous avons besoin de millions de personnes imparfaites mais qui font de leur mieux.”
Perrine
@Asundaymorningperrine